Socca Conseils

2025, l'autonomie c'est demain !

Socca>Actualités

paru le

La dernière annonce de Bosch nommée "Connected car effect 2025" est un véritable plaidoyer (...)

(...) pour le véhicule connecté et elle a cela de différent des autres annonces, qu'elle met en avant les impacts économiques et environnementaux. Volontairement positifs, les arguments déployés ne manquent pas d'impacts :

  • 260 000 accidents évités (Allemagne, Chine, Etats-Unis),
  • 480 millions de kilomêtres économisés (sur le même périmètre) sur le seul sujet de la recherche de place (parking),
  • 4,43 milliards d'euros en moins de coûts de matériels et dommages,
  • 400 000 tonnes de CO2 non rejetés dans l'atmosphère et, cerise sur le gâteau,
  • 95 heures par an de temps gagnés pour chaque conducteur !

Devant de tels arguments il ne s'agit plus, pour le réparateur, de se poser la question "comment faire sans ?" mais "comment faire avec ?". Et nous voilà dans le questionnement de l'évolution de cette profession. L'anticipation est-elle possible ? souhaitable ? le changement de paradigme (cf "changement de paradigme" dans notre actualité) déjà évoqué s'avère affirmé par cette volonté des constructeurs et équipementiers à se diriger vers ce véhicule, un tantinet fantasmatique, assisté, connecté et bientôt autonome.

L'évolution des méthodes de réparation seront nombreuses et le savoir entre les mains bien gardées des concepteurs. Le métier, s'il veut continuer à exister, devra se spécialiser encore plus. Le réparateur deviendra sous-traitant des concepteurs (n'y voyez pas une injure : les sous-traitants d'Ariane Espace font décoller des fusées !) et, à ce titre, l'anticipation consisterait à se rapprocher, dès à présent, de ces derniers. Proposer ses services, et l'évolution de ceux-ci, en fonction des attentes et besoins de ces futurs donneurs d'ordres pourrait bien être la stratégie gagnante des prochaines années.

Je n'espère pas de cette démarche qu'elle soit forte et collective, sauf profond bouleversement des organisations dites représentatives de la profession, mais plutôt ciblée et individuelle, par alliance, par intérêts communs. Commençons dès aujourd'hui …


Partager cet article

Liste des derniers articles

  • Changement de paradigme

    La profession de réparateur automobile (comprenons carrossiers) se prépare à une nouvelle évolution avec l’avènement prochain du véhicule autonome (...)

  • La carrosserie en croissance de 2% en 2016 ?

    Il y a des informations qui font réagir ... Celle de la FFC, qui relaye une étude du très fameux GIPA, me laisse perplexe, en concluant sur une croissance de 2% du flux de clients accompagnée de celle du chiffre d’affaires à même hauteur (...)


Copyright © 2014 / 2018 - SOCCA sarl